prononciation

La prononciation en anglais

Ah la prononciation des mots en anglais… Quel casse-tête ! On ne sait jamais si la lettre ‘A’ se prononce /eɪ/(prononcé « éy »), /æ/ (prononcé « a »), /ə/ (prononcé « eu »)… Vous m’aviez demandé un article sur la prononciation en anglais. Dans cet article, vous trouverez tout d’abord mes conseils pour aborder la prononciation anglophone, ce qu’il faut savoir et comment s’améliorer.

J’essaie de retranscrire les sons anglais avec des approximations en utilisant le français. Ce n’est pas très précis car certains sons n’existent tout bonnement pas en français ! L’écriture phonétique retranscrit la prononciation des mots parfaitement, mais beaucoup ne la connaissent pas. Alors ici, j’écrirai les deux 😊 Pour bien comprendre l’article, je vous conseille d’écouter les mots d’exemple au fur et à mesure, avec le dictionnaire Wordreference par exemple.

Accepter qu’apprendre la prononciation en anglais, c’est long et c’est normal !

Mon premier conseil est souvent le même. Il faut accepter que ça prendra du temps. Vous n’apprendrez pas toute la prononciation anglaise en une soirée.

D’autant plus qu’il ne suffit pas d’apprendre une série de règles de prononciation. Mes élèves me demandent souvent : « comment sais-tu que le mot ‘deaf’ se prononce /ɛ/ (prononcé « ê ») et pas /iː/ (avec un i long « ii ») comme dans le mot ‘read’ ? » Euh… Pour être honnête, parce que je l’ai beaucoup entendu et que je le sais !😊

La prononciation en anglais, on ne l’apprend pas seulement au niveau débutant. On apprend quelques grandes lignes au début, puis on ajoute les connaissances petit à petit. C’est un processus long !

Et comme ça prend du temps, quand vous lisez, vous allez essayer, et vous allez vous tromper souvent. C’est ok ! Vérifiez la prononciation des mots quand vous avez un doute. Ensuite, prenez quelques notes dans votre liste de vocabulaire.

Deux personnes prononçant l'anglais
Photo by Sophia Richards on Unsplash

Les grands points importants en matière de prononciation en anglais

L’accent tonique / le ‘stress’ en anglais

A la différence du français qui est une langue très plate, on accentue certaines syllabes à l’intérieur des mots en anglais. Accentuer une syllabe, cela veut dire qu’on prononce le son plus fort, plus aigu et on passe un peu plus de temps à le prononcer.

Il faut dire JaPAN et non JApan
Par contre, on dit JapaNESE et pas JApanese ou encore JaPAnese.

L’accent tonique peut vous aider à prononcer les mots très longs parce que ça donne du rythme. Essayez un peu de prononcer ‘incredulously’. Et si vous essayez avec l’accent tonique, ça va mieux ? inCREdulously.

L’accent participe réellement à la prononciation du mot. Si vous ne le mettez pas au bon endroit, parfois, vous ne serez pas compris.

Dans les dictionnaires, vous trouverez l’écriture phonétique du mot ‘increduslously’ comme ça : /ɪnˈkrɛdjʊləsli/. L’information de l’accent tonique est donnée par l’apostrophe. Cette dernière est placée devant la syllabe accentuée.

Dans certains mots, il y a plusieurs accents. Par exemple, /ˌdʒæpəˈniːz/ (JapaNESE). L’apostrophe en bas représente l’accent le moins important. Tandis que l’apostrophe vers le haut indique l’accent le plus important.

Si cela vous semble difficile, écoutez un enregistrement du mot et répétez-le (par exemple dans Wordreference, vous avez un petit haut-parleur pour écouter le mot).😊

L’accent tonique aide à différencier des mots dont la sonorité est très proche.
Par exemple, on dira SEventy mais sevenTEEN

Les accents dans la phrase

On accentue certaines syllabes plutôt qu’une autre à l’intérieur du mot, et dans une phrase, on va insister sur un mot plutôt qu’un autre. Par exemple :

Le modal « can » a deux prononciations :

  1. can accentué, /kæn/ (prononcé « kanne »)
  2. can non accentué, /kən/ (prononcé « keunne »)

Dans les phrases affirmatives avec le modal ‘can’, seulement le verbe qui suit est accentué:

I can SWIM -> /kən/ (prononcé « keunne »)
I can WRITE -> /kən/ (prononcé « keunne »)

En revanche, dans la réponse courte « Yes, I can. » Le modal est accentué.

YES, I CAN /kæn/ (prononcé « kanne » très clairement)

Dans les phrases négatives, il faut accentuer ‘can’t’ ainsi que le verbe. Le rythme de la phrase n’est pas tout à fait le même.

I CAN’T SWIM. -> /ˈkɑːnt/ (prononcé « kante »)
I CAN’T WRITE. -> /ˈkɑːnt/ (prononcé « kante »)

Une personne avec des difficultés à prononcer l'anglais
Photo by Icons8 Team on Unsplash

Les voyelles courtes et les voyelles longues

En anglais, il y a des sons de voyelle longs, sur lesquels on traîne davantage, et des sons de voyelle courts qui sont prononcés rapidement.

Une même lettre peut être prononcée avec le son de voyelle court ou bien le son de voyelle long.

Par exemple, pour la lettre A:

  1. La voyelle longue c’est le son /eɪ/ (prononcé « èy ») comme son nom dans l’alphabet. On la trouve dans les mots : grade / fame / claim /  strange / same
  2. Dans les mots suivants, la lettre A se prononce comme une voyelle courte /æ/ (prononcé « a ») : Cat / fat / sad / bag

Les voyelles longues sont prononcées comme leur nom dans l’alphabet :

Son de voyelle long de la lettre ‘A’ : /eɪ/ prononcé « èy » 
Son de voyelle long de la lettre ‘E’ : /iː/ prononcé comme un i long « ii » 
Son de voyelle long de la lettre ‘I’ : /aɪ/ prononcé « aïe »
Son de voyelle long de la lettre ‘O’ : /ɔː/ prononcé comme un o long « oo »
Son de voyelle long de la lettre ‘U’ : /juː/ prononcé « you » (comme dans ‘university’) ou bien /uː/ « ou » (comme dans ‘rude’)

J’ai bien aimé cette vidéo de présentation des voyelles courtes et des voyelles longues sur Youtube.

J’ai même trouvé une chanson pour enfants qui explique les voyelles courtes et les voyelles longues ! A chanter avec vos enfants, vos petits-enfants, vos neveux et vos nièces.  

Regardez les vidéos si vous souhaitez aller plus loin sur les voyelles courtes et les voyelles longues. Sinon, dans le paragraphe suivant, vous trouverez des exemples de mots pour chaque son de voyelle.

Comment prononce-t-on les voyelles en anglais ?

Voici un tableau des sons de voyelle en anglais associés à des exemples de mots. Si vous cliquez sur le lien de la colonne de gauche, vous arriverez sur le site de la BBC ‘the Sounds of English’ où une anglaise vous explique le son et vous apprend à le prononcer. Ce tableau vous propose un haut niveau de détails. Il n’est pas à connaître par les apprenants de niveau débutant ou élémentaire 🙂

Les voyelles courtes

/ɪ/ je le décrirai entre le « i » et le « è ».live – hit
study – sympathy
money
/ɒ/ entre « a » et « o »problem – body
wash
/ʌ/ entre « eu » et « o » bus – sun
tongue – London
/ʊ/ prononcé « ou »  book – cook
woman
could – should
full – bullet
/æ/ prononcé « a »cat – fat – sad – happen – matter
/ə/ prononcé « eu » aussi appelé « le schwa » 😊Partout ! Quand une syllabe ou un mot n’est pas très important, on ne le prononce pas distinctement et ça devient un schwa !
/ɛ/ prononcé « è »bed – med
dead – head

Les voyelles longues

/iː/ prononcé « ii »Read – Leave
Sneeze – feel
/ɜː/ prononcé « euu »flirt – skirt
nerve – perfect
early – earn
hurt – Thursday
/ɔː/ prononcé comme un « o » ouvertlaw – flaw
north
thought
/ɑː/ prononcé « aa » hard – scarf – car
/uː/ prononcé « ouu »Boot – choose
rude – include
you – through
new – threw
who – lose

Les diphtongues

Les diphtongues sont des sons produits à partir d’une combinaison de deux voyelles dans la même syllabe.

/eɪ/ prononcé « éy »say – play
rain – mail
famous – same
break – steak
/aʊ/ prononcé « a-o »sound – mouth – about
now – towel – eyebrow
/eə/ pronconcé « è-eu »square – care
hair – fair
bear – wear
where – there
their
/ɔɪ/ prononcé « oy »choice – voice
boy – enjoy
/əʊ/ prononcé « o-eu »boat – soap
know – show
alone – smoke
toe – heroes
although – shoulder
/aɪ/ prononcé « aïe »pie – tie
child – find
high – night
buy – guy
eye
/ʊə/ prononcé « ou-eu »your
cure – sure
poor
/ɪə/ prononcé « i-eu »near – fear
beer – career
atmosphere – here
weird

Pour aller plus loin, voici le site d’un formateur britannique.

Comment améliorer sa prononciation anglaise ?

Ne paniquez pas ! Il ne faut pas apprendre consciemment la position de son accent tonique pour chaque mot.

D’autre part, je ne pense pas qu’il soit si nécessaire d’identifier avec l’écriture phonétique la différence entre des sons très ressemblants (en tout cas pas au niveau débutant/ élémentaire). Ce travail peut être intéressant dans le cadre d’un perfectionnement pour les niveaux avancés!

Je vous conseille plutôt de vérifier la prononciation d’un nouveau mot en l’écoutant et en identifiant la position de son accent tonique, et en essayant de reproduire les sons au plus près possible. De même, si, un mot n’a pas été compris par votre interlocuteur, vérifiez sa prononciation après votre conversation : vous l’avez peut-être mal prononcé.

Commencez par apprendre les différences flagrantes:
1. lettre i qui se prononce « aïe » (fine)
2. lettre o qui se prononce « o » (close) ou bien « ou » (lose)
3. lettre u qui se prononce « eu » (bus) ou bien « you » (cute)
4. lettre a qui se prononce « a (cat), « éy » (able) ou bien « eu » (accountant)

Faites des exercices de prononciation de temps en temps. Vous pouvez répétez après un prof d’anglais. Ou encore, vous pouvez réutilisez les mots de votre interlocuteur dans une conversation. Vous pouvez également répétez après un enregistrement. Petit à petit, vous intégrerez la prononciation naturellement.

Enfin, parlez anglais avec des natifs et des internationaux. Le but, en fin de compte, c’est de communiquer. Alors si votre interlocuteur vous comprend sans effort, c’est bon 🙂

loutre qui parle anglais
Photo by Jason Hafso on Unsplash

Les ressources pour vous aider à prononcer l’anglais

Il y a de très bons livres avec audios qui vous aideront à améliorer votre prononciation en anglais. Un grand classique: le livre English Pronunciation in Use de Mark Hancock.

Étudiez une leçon et faites des exercices avec des audios en autonomie. En plus, il existe au niveau élémentaire, intermédiaire et avancé!

livre d'anglais pour travailler sa prononciation en anglais

Ensuite, je vous conseille d’utiliser l’excellente série de vidéos de la BBC : the sounds of English pour se familiariser avec chacun des sons de la langue anglaise.

Enfin, pour tous les niveaux, Youtube regorge de vidéos de vocabulaire qui vous laisse le temps de répéter après le narrateur. Par exemple, cette vidéo sur le vocabulaire des métiers est intéressante.

Voilà un premier décorticage, des difficultés que peuvent poser la prononciation anglaise aux français. J’espère que vous aurez trouvé cet article utile ! Je posterai d’autres astuces et règles pour vous aider. Mais l’idéal c’est d’étudier tout ça avec un professeur ou un ami anglophone. Avec le son c’est quand même mieux ! J’écrirai d’autres articles cette année sur les accents, certaines règles de prononciation et sur les difficultés des francophones en matière de prononciation anglaise. En attendant, n’hésitez pas à lire mes 5 conseils pour apprendre l’anglais en tant qu’adulte!

Cas client

Amine et Camille: partir travailler à l’étranger

Le projet

Amine et Camille sont deux jeunes contrôleurs financiers en couple qui souhaitaient partir travailler à l’étranger. Ils m’ont contactée car ils ne se sentaient pas suffisamment à l’aise pour travailler dans une équipe anglophone et ils souhaitaient que je les prépare à leurs entretiens de motivation en anglais.

Ils avaient tous les deux un niveau B2 en anglais. Le niveau B2, c’est suffisant pour travailler en anglais pour la plupart des métiers. Par contre, il y a encore de la marge pour progresser et pour apprendre. Changer de poste, c’est toujours impressionnant, mais quand la langue de travail n’est pas notre langue native, c’est encore plus difficile !

Les formations

Camille et Amine ont tous les deux effectué une formation en individuel avec Help ! Mon Anglais. Ils ont également participé à plusieurs groupes de discussion pour entrainer leur concentration en immersion et leur spontanéité.

Avec Camille, nous avons travaillé sur la précision de son discours. Je l’ai aidée à sortir de sa zone de confort pour améliorer sa qualité d’expression. Nous nous sommes concentrées sur son entretien de motivation et sur le vocabulaire très utile de l’anglais professionnel.

Avec Amine, nous avons travaillé la qualité du discours et l’intonation. Il est important lors d’un entretien de motivation de parler de manière concise, assurée et claire.

joie de réussir à travailler à l'étranger
Photo by Erwan Hesry on Unsplash

De fil en aiguille

Pendant les 12 heures de formation, nous avons repris toutes les questions de l’entretien de motivation, et effectué plusieurs entretiens blancs. Nous avons étudié des questions tordues « au cas où » pour qu’ils ne soient pas déstabilisés le jour J.  Nous avons également étudié des points de la langue anglaise dont la mauvaise maîtrise se ressentait à l’oral. A la fin de la formation, ils se sentaient tous les deux prêts à postuler pour travailler à l’étranger.  

Aujourd’hui, Amine et Camille ont tous les deux réussi leur entretien en anglais et vivent au Pays-Bas. Ils parlent anglais tous les jours et se sentent beaucoup plus à l’aise!

Consultez les autres articles pour découvrir d’autres cas clients, mes conseils pour apprendre l’anglais, des règles de grammaire ou des listes thématiques de vocabulaire! Notamment, mes 5 conseils pour apprendre l’anglais en tant qu’adulte. Si vous êtes intéressé par une formation en e-learning spécifique à l’anglais de la finance, Gymglish propose un parcours intéressant.

Pour discuter de votre formation en anglais:

La prononciation en anglais

Dans cet article, vous trouverez mes conseils pour aborder la prononciation en anglais, ce qu’il faut savoir et comment s’améliorer.

Grammaire, Séries

Les erreurs de grammaire des orphelins Baudelaire – la série Netflix!

Avez-vous suivi la série ‘Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire‘ ou en anglais A’ series of Unfortunate Events‘? Inspirée de la série de treize volumes de Lemony Snicket, les orphelins Baudelaire se retrouvent balader de tuteur en tuteur pendant que l’épouvantable Count Olaf tente de mettre la main sur les trois enfants et leur fortune. Le déjanté Count Olaf est joué avec brio par Neil Patrick Haris!

Dans les épisodes 5 et 6 de la saison 1, les orphelins Baudelaire rencontrent leur nouvelle tutrice, une férue de grammaire anglaise qui ne supporte pas les erreurs de ses interlocuteurs. Je ne partage pas ce manque de tolérance. En revanche, je me suis reconnue en elle lorsqu’elle décrit son obsession de la grammaire (épisode 5, 12:40).

Grammar. Since I lost [my husband] Ike, I have devoted my life to the study of it. Here is a complete history of nouns. Oh! And there is an explicitly illustrated encyclopedia of verbs. I am so happy to have three young new charges to learn everything, from the Oxford comma to the Wesleyan semicolon. Grammar! It’s the greatest joy in life, don’t you find?

Don’t vs. Won’t (E5, 13:54)

Les enfants Violette et Klaus questionnent leur tante pour en apprendre davantage sur leurs parents. Joséphine n’a pas envie de répondre et détourne la conversation sur la grammaire!

Violette: Our father lived in Egypt before we were born. Is that when you…
Aunt Josephine: I don’t talk about that.
Klaus: When you were living with Uncle Monty…
Aunt Josephine: I said I don’t talk about that.
Klaus: But there was a statue…
Aunt Josephine: Klaus, I said I don’t talk about that.
Violette: You don’t talk about that or you won’t?
Aunt Josephine: This is one of those rare grammatical instances where « don’t » and « won’t » mean the same thing.
Aunt Josephine: I knew your parents a long time ago, when things were very different. those were fierce and formidable days. But I don’t talk about that when you won’t here about that.

Don’t est la contraction de ‘do not’ au présent simple, qu’on utilise pour parler d’une situation ou d’une habitude actuelle et permanente.
‘I don’t talk about that.’ Je n’en parle pas. Ce n’est pas quelque chose que je fais.

‘Won’t’ est la contraction de ‘will not’. On l’utilise pour partager une hypothèse sur le futur:
I think it won’t rain tomorrow.
I hope you won’t be sick again!

On utilise également will et won’t pour faire part d’une décision qu’on vient de prendre. Par exemple quand on propose son aide ou pour faire une promesse.
I’ll help you.
I won’t say anything I promise you.

‘Will’ et ‘Won’t’, quand ils ne servent pas à formuler une hypothèse sur le futur, traduise l’intention d’une personne. Ainsi ‘Won’t’ peut signifier refuser.
I won’t talk about it. Je n’en parlerai pas. Je ne veux pas en parler. Je refuse.
The computer won’t start. L’ordinateur refuse de démarrer.

Violette insiste en demandant ‘You don’t talk about that or you won’t?’ pour que Joséphine admette qu’elle pourrait parler mais refuse.

Parfois, on utilise ‘will’ et ‘won’t’ pour parler du présent mais c’est plus rare. Par exemple :
Don’t call Tom now. He’ll be busy. (he is busy now).
Call him now! He won’t be busy. (he isn’t busy now).

Joséphine a donc raison quand elle dit que ‘don’t’ et ‘won’t’ peuvent signifier la même chose. Mais c’est assez rare et elle le mentionne simplement pour éviter le questionnement des enfants. Plus d’exemples sur l’utilisation de ‘won’t’ et ‘wouldn’t’ pour refuser par ici!

This is Count Olaf vs. He is Count Olaf (25:27)

Tante Joséphine souhaite présenter aux enfants l’homme qu’elle vient de rencontrer au marché. Quand il entre dans la pièce, les enfants le reconnaissent immédiatement.

Klaus: Aunt Josephine, this is not a sea captain. This is Count Olaf!
Aunt Josephine: Klaus, I am shocked.
Violette: It’s true!
Aunt Josephine: I am shocked at your grammar. You can’t say, « This is Count Olaf. » The proper sentence is, « He is Count Olaf. »

N’écoutez pas tante Joséphine, quand on présente quelqu’un, il faut commencer par ‘This is + name’.

It’s vs its (29:55)

Captain Sham donne sa carte de visite à Tante Josephine sur laquelle on peut lire :

« Captain Sham’s Saiboats. Every boat has it’s own sail. » Il y a une erreur de grammaire ici! Il faut écrire « Every boat has its own sail. »

‘It’s’ avec une apostrophe est la contraction de ‘It is’.
It’s a lovely bag!
It’s a gift for you.
It’s a female cat.

Its sans apostrophe, c’est l’adjectif possessif qui signifie « qui appartient à lui (un objet ou un animal). On le traduirait par ‘son’ ou ‘sa’ en français.
I have a cat and you’re sitting on its blanket. (= my cat’s blanket)

Cette erreur est régulièrement faite par les anglophones natifs qui ont d’abord appris la langue à l’oral. Il n’y a aucune différence de prononciation entre it’s et its. Il y a très souvent des posts qui critiquent cette erreur sur les réseaux sociaux. Comme le résume Joséphine:

« It’s a common mistake. But a dreadful one! » Lisez cet article sur le site Cambridge pour en savoir plus!

Present perfect vs Past perfect (EP6 44:00)

Aunt Josephine reprend Count Olaf sur sa conjugaison.

Aunt Josephine: You said ‘After all the secrets we had shared’. You should have said, ‘after all the secrets we have shared.’

Même si les secrets ont été partagés dans le passé. Vous devez utiliser le present perfect ici et pas le past perfect. Le present perfect fait le bilan à un moment présent de ce qui a été fait dans le passé. Les conséquences sont subies au présent. Parce qu’on a partagé des secrets, je suis choquée (maintenant) que vous me trahissez.

Oulala c’est compliqué le Present Perfect! Il vaut peut-être mieux en discuter de vive voix! Pour avoir davantage d’information sur les cours d’anglais c’est par ici 🙂

Si vous avez aimé ce contenu, je vous conseille de suivre ‘The Language Nerd’ sur Instagram. Ils postent régulièrement des blagues basées sur la grammaire et le vocabulaire (anglais mais pas que!).

La lettre codée avec des fautes d’orthographe de Tante Josephine
Méthode

Améliorer son vocabulaire anglais avec les livres de grammaire

Quand vous étudiez une langue, vous devez saisir la moindre occasion de la pratiquer. Alors, quand vous révisez un point de grammaire, c’est vraiment dommage de lire des explications en français! De plus, les livres de grammaire sont excellents pour vous aider à améliorer votre vocabulaire et votre compréhension écrite en anglais. Dans cet article, découvrez comment améliorer votre vocabulaire anglais avec les livres de grammaire.

Le style d’écriture

Dans tous les manuels qui visent à expliquer, le style est simple avec des phrases courtes et les plus simples possibles à comprendre.

Quand j’étudiais l’économie, le marketing, ou encore, la RH en anglais, je devais lire de nombreux chapitres de manuels pour préparer mes partiels. Cela me semblait très facile à comprendre comparé à des romans, l’écriture journalistique ou même les articles de blog. Quand on écrit un texte explicatif, on tâche d’être le plus clair possible. Pour les livres de grammaire c’est pareil!

Le registre de langues

L’anglais utilisé est plutôt neutre. Le vocabulaire et les tournures que vous pourriez apprendre sont plutôt passe-partout. Vous pourrez les réutiliser dans de nombreux contextes. 

Certains outils grammaticaux vont être utilisés dans des contextes formels ou informels et cela vous sera précisé. En revanche, il n’y aura pas de vulgarités ni de tournures trop familières. Vous ne trouverez pas non plus d’expressions régionales ou spécifiques à un contexte particulier. 

Améliorer votre vocabulaire d'anglais avec des livres simples

Du vocabulaire anglais prévu pour les apprenants

Les phrases d’exemples dans les exercices sont tirées de la vie de tous les jours et le vocabulaire est considéré comme connu ou « à connaître » des apprenants. Si vous ne connaissez pas un mot, cherchez-le et transposez-le dans votre liste de vocabulaire. La très grande majorité du vocabulaire employé dans les livres de grammaire anglaise est très couramment utilisé.

Quel livre choisir

La meilleure référence pour réviser la grammaire anglaise c’est la série English Grammar in Use. Les explications sont très claires et il existe trois versions du livre selon votre niveau : élémentaire, intermédiaire ou avancé.

Vous trouverez des exercices avec correction pour vous entraîner. Il y a également un QCM qui vous permettra d’identifier les chapitres à revoir!

Vous l’avez compris, les livres de grammaire vous immerge dans un cadre plus facile que la plupart des textes authentiques. S’il vous est très difficile de comprendre l’anglais et que vous n’avez pas beaucoup de vocabulaire, les livres de grammaire peuvent vous aider.

Par contre, si vous comprenez très facilement et que vous connaissez presque tout le vocabulaire employé, alors il est temps de diversifier vos sources de lecture avec des médias journalistiques, des séries, des textes techniques, des romans, des posts insta pour l’anglais informel ou des articles de blog.

Consultez les autres articles pour découvrir des cas clients, mes conseils pour apprendre l’anglais, des règles de grammaire ou des listes thématiques de vocabulaire!

Pour avoir davantage d’information sur les cours d’anglais c’est par ici 🙂

Apprendre l’anglais en tant qu’adulte : 5 conseils.

Eh non ! Les adultes ne sont pas moins bons à l’apprentissage d’une langue que les enfants. Les enfants peuvent certes assimiler les accents et les sons plus facilement. Mais votre cerveau d’adulte est bien plus efficace pour apprendre. Alors, prenez confiance en vous. Vous êtes capable de parler anglais si vous y consacrez suffisamment… Lire la suite Apprendre l’anglais en tant qu’adulte : 5 conseils.

Élodie

Élodie m’a contactée car elle souhaitait reprendre les bases en anglais. Elle était du niveau « faux débutant ». Elle est propriétaire d’un magasin de vêtements et accueille parfois des clients non francophones. Élodie souhaitait surtout reprendre l’anglais pour elle, pour son plaisir et pour ses voyages à l’étranger. Les appréhensions C’était très stressant pour elle de… Lire la suite Élodie

Be used to, get used to, used to

Quelle est la différence entre ‘be used to’, ‘get used to’ et ‘used to’ et comment sont-ils utilisés? La différence de sens entre ‘used to’, ‘be used to’, ‘get used to’ 1.Used to est utilisé pour parler d’une action ou une situation au passé qui n’est plus d’actualité aujourd’hui. ‘Used to’ s’utilise seulement pour parler… Lire la suite Be used to, get used to, used to

Cas client

Tarek : prendre confiance à l’oral en anglais

Le projet  

Tarek est auditeur financier et travaille pour un grand cabinet d’audit. Il avait déjà un bon niveau d’anglais quand il m’a contactée mais il avait besoin de prendre confiance à l’oral en anglais. Il avait obtenu son TOEIC avec un score de plus de 800, ce qui révélait un niveau B2 en compréhension orale et écrite.

Cependant, Tarek était plutôt mal à l’aise à l’oral et perdait facilement ses moyens quand il bloquait sur un mot et souhaitait travailler son anglais parlé. Tarek ne souhaitait pas impliquer son employeur de sa formation en anglais. Nous avons donc organisé une formation CPF personnalisée pour le besoin de Tarek. Les séances ont eu lieu le samedi ou lors de ses journées de télétravail.

Avoir confiance en anglais à l'oral dans le contexte du travail

La formation

Nous avons décidé de faire une formation de 30 heures pour développer son expression orale. Nous avons étudié des structures que Tarek ne connaissait pas bien et n’osait pas utiliser. Le cours se déroulait complètement en anglais et nous avons passé beaucoup de temps à pratiquer le vocabulaire et les éléments de langues à l’oral.

Pour permettre à Tarek d’intégrer ces nouvelles structures à son expression orale, je lui posais beaucoup de questions sur sa vie personnelle. Nous nous inspirions ainsi de situations réelles que Tarek a vécues pour pratiquer les éléments étudiés.

Nous n’avons pas tellement parlé du travail de Tarek. En effet, il parle en anglais régulièrement dans le cadre de son métier et les discussions sont toujours similaires. Tarek maîtrisait bien ce contexte et avait davantage besoin de sortir de sa zone de confort. Nous avons donc utilisé des thèmes très variés comme sujet de discussion : les conseils de grand-mère, les expériences de travail à l’international, nos habitudes de consommation, un article sur un ermite en Écosse…   

De fil en aiguille

La frustration s’est invitée plusieurs fois à nos séances quand les mots ne venaient pas immédiatement. Il a fallu corriger le réflexe systématique de repasser en français pour terminer les explications!

C’est normal de chercher un peu ses mots et de faire de petites erreurs. Ce qui est important c’est de comprendre et d’être compris dans un premier temps. Ensuite, on étudie un concept après l’autre pour corriger les idées fausses, être plus précis dans son expression et moins risquer d’induire en erreur en utilisant la mauvaise préposition ou la mauvaise conjugaison. Cependant il ne suffit pas de l’avoir compris pour utiliser un élément de langage correctement et automatiquement. Une fois qu’on a appris, il faut pratiquer!

A la fin de la formation, Tarek a pris confiance en lui à l’oral en anglais et a appris plusieurs nouveaux outils pour enrichir son expression. Il est conscient qu’améliorer son anglais demande du travail. Il est également conscient qu’il doit saisir les opportunités pour pratiquer. C’est d’ailleurs pour cela qu’il s’est inscrit pour partir en Inde avec le travail. Il sait qu’il saura communiquer et que son niveau est suffisant. Bravo Tarek!

bravo pour avoir pris confiance à l'oral en anglais!

Consultez les autres articles pour découvrir d’autres cas clients, mes conseils pour apprendre l’anglais, des règles de grammaire ou des listes thématiques de vocabulaire! Notamment, mes 5 conseils pour apprendre l’anglais en tant qu’adulte. Si vous êtes intéressé par une formation en e-learning spécifique à l’anglais de la finance, Gymglish propose un parcours intéressant.

Pour avoir davantage d’information sur les cours d’anglais c’est par ici 🙂

April Fool’s Day – 1er avril !

Vendredi, nous fêterons le 1er avril. Comment fête-t-on le 1er avril en Angleterre? C’est peut-être le bon moment pour utiliser votre journée de télétravail? En anglais, cette journée s’appelle ‘April Fool’s Day’ littéralement ‘le jour de la duperie d’avril’. April Fool’s day Vous pouvez donc également organiser vos canulars et petites farces dans les pays… Lire la suite April Fool’s Day – 1er avril !

Vocabulaire

Vocabulaire des centres fitness et des spas en anglais

Quand on est en vacances à l’étranger, c’est souvent l’occasion de prendre soin de soi dans un spa. Savez-vous comment parler des soins, et des objets dont vous pourriez avoir besoin dans un spa en anglais? Dans cet article, le vocabulaire des centres fitness en anglais, le sport, les soins et les spas!

Le vocabulaire du fitness en anglais et du sport

to work outfaire du sport, faire de la musculation
to warm ups’échauffer
to cool downdans le contexte du sport, cela signifie ralentir le rythme. En général, vers la fin de l’exercice.
push-upsdes pompes
sit-ups des abdos
pull-ups des tractions
to get in shaperetrouver la forme
to keep fitrester en forme
to inhaleinspirer
to exhaleexpirer
heart rate le rythme cardiaque
a treadmillun tapis de course
an elliptical trainerun vélo elliptique
a rowing machineun rameur (l’équipement)
weightsdes poids
have a stitch in the sideavoir un point de côté
a crampune crampe
be stiff, be achingavoir des courbatures
to sweattranspirer

Ce que vous pourriez trouver dans les spas

slippersdes tongs
a towelune serviette
disposable underweardes sous-vêtements jetables
a bathrobeun peignoir
a hot tubun jacuzzi
a swimming poolune piscine
oilde l’huile
a shower une douche
a sponge une éponge
a lockerun casier
a fitness centerun centre de fitness
a deckchairun transat
vocabulaire des centres fitness en anglais : les soins

Les soins

a skin treatment
a body treatment
a hand treatment
un soin pour la peau
un soin du corps
un soin des mains
waxing une épilation à la cire
a mud bath un bain de boue
a scrub un exfoliant
a hot stone massageun massage avec des pierres chaudes
a saunaun sauna
a moisturizer une crème hydratante

Suivez la chaîne Youtube de Yoga with Adriene pour apprendre le vocabulaire du fitness et en particulier, du yoga. Vous exercerez votre compréhension orale! Peut-être que les premières vidéos vous sembleront difficiles. Etudiez le vocabulaire, faites des fiches, regardez les sous-titres. Puis réécoutez la vidéo en faisant les exercices. Arrivez-vous à suivre?

Allez, maintenant que vous êtes bien reposé et relaxé, lisez comment s’intéresser au développement personnel tout en travaillant son anglais !

Consultez les autres articles pour découvrir des cas clients, mes conseils pour apprendre l’anglais, des règles de grammaire ou des listes thématiques de vocabulaire!

Pour avoir davantage d’information sur les cours d’anglais c’est par ici 🙂

Cas client: Tatiana

Tatiana, jeune maman en transition professionnel, me contacte pour prendre des cours d’anglais. Partie du niveau ‘faux débutant’, elle effectue son stage en esthétique à Malte un an et demi après!

10 expressions à connaître en anglais

Les anglophones adorent les expressions. Etudions quelques expressions courantes que les locuteurs natifs utilisent tous les jours! Diversifiez votre vocabulaire et exprimez-vous avec des images en apprenant ces 10 expressions.

Qui est Oprah Winfrey?

Vous vous intéressez à la pop culture américaine? Dans cet article, 7 vidéos en anglais pour la découvrir. Qui est Oprah Winfrey?

Méthode

Apprendre l’anglais en tant qu’adulte : 5 conseils.

Eh non ! Les adultes ne sont pas moins bons à l’apprentissage d’une langue que les enfants. Les enfants peuvent certes assimiler les accents et les sons plus facilement. Mais votre cerveau d’adulte est bien plus efficace pour apprendre. Alors, prenez confiance en vous. Vous êtes capable de parler anglais si vous y consacrez suffisamment de temps. Suivez les conseils de cet article pour apprendre l’anglais en tant qu’adulte.

un enfant apprend moins bien l'anglais qu'un adulte!

Conseil #1: travailler tous les aspects de la langue

Évidemment, être un grand amateur de séries anglophones, c’est excellent! Tenez en même temps une liste de vocabulaire. Vérifiez que vous comprenez correctement les nouveaux mots avec les dictionnaires, puis consultez une leçon de grammaire de temps en temps.

Toutefois, il est important de pratiquer aussi vos autres compétences : bien comprendre ne garantit pas qu’on parle bien. En tant qu’adulte, vous êtes meilleur pour apprendre l’anglais avec une bonne stratégie.

Progressez uniformément et pensez bien à vous exercer dans chacune des compétences linguistiques. Connaître un mot ne suffit pas à l’utiliser correctement dans son discours. Les différentes compétences à travailler :

  • lire de l’anglais dans différents contextes et niveaux de langues : article de journaux, blogs, articles techniques, romans…
  • écouter de l’anglais : radio, séries, tutos Youtube, conférences
  • parler anglais : avoir une conversation dans différents contextes, et prendre la parole en continu comme dans une présentation
  • écrire anglais : des e-mails, rapports pour le travail… Selon les situations que vous pensez rencontrer!
  • travailler les connaissances de la langue et la stratégie pour les examens, si nécessaire selon votre projet. Connaissez-vous les règles sur lesquelles vous allez être testé?

Conseil #2: tenir un carnet de vocabulaire

La base d’une langue c’est quand même les mots. Assurez-vous de les travailler régulièrement.
Le format carnet est intéressant, car vous pouvez le transporter partout avec vous. Vous attendez votre bus qui passe dans 5 minutes? Sortez votre carnet et relisez votre vocabulaire.
Pour que la tâche soit agréable, écrivez clairement et joliment. Vous pouvez également organiser les mots sous la forme d’un mindmapping ! Surtout si vous êtes très visuel.

Servez-vous de différents contextes pour enrichir votre vocabulaire : dans mon carnet d’allemand, plusieurs pages correspondent à la série ‘Dark’. Je repense aux scènes et aux personnages quand je le relis. C’est excellent pour la mémorisation, car j’associe le sens à une situation, un sentiment… Et pas uniquement à un mot en français.

Consultez cet article pour ne pas tomber dans les pièges du dictionnaire.

listes vocabulaire pour apprendre l'anglais en tant qu'adulte

Conseil #3: ne rien laisser de côté et être curieux

Quand on cherche un mot de vocabulaire dans un dictionnaire de traduction, c’est en général parce qu’on veut comprendre ce qu’on est en train de lire. Dès qu’on a trouvé la traduction qui convient, on poursuit notre lecture, et c’est très bien comme ça! Cependant, connaître la traduction n’est que le début de la découverte du nouveau mot. Prenez le temps d’explorer tous ses aspects quand c’est un mot que vous rencontrez souvent ou un mot que vous aimez particulièrement.

Moi par exemple, j’adore l’adjectif ‘flabbergasted’ <3

Les différentes facettes à étudier

CompétenceComment l’acquérir
savoir prononcer l’élément de vocabulaireécouter la prononciation, prendre des notes dans son carnet de vocabulaire (mettre les i prononcés « aïe » en rouge par exemple) et répéter le vocabulaire tout haut.
comprendre le sens quand on rencontre l’élément de vocabulaire dans un texteétudier le sens du vocabulaire avec des dictionnaires de traduction, des dictionnaires anglophones et en regardant des phrases d’exemple.
reconnaître l’élément de vocabulaire quand on l’entend à l’oralprêter une attention particulière à la prononciation et travailler ses compétences d’écoute.
savoir employer l’élément de vocabulaire dans une phraseÉtudier comment le vocabulaire s’emploie dans une phrase, notamment étudier les prépositions avec lesquelles l’élément de vocabulaire est associé, la forme des verbes avec lesquels il s’emploie…
connaître les collocations de l’élément de vocabulaireÉtudier les verbes, les adjectifs, les adverbes qu’on emploie souvent avec le nouveau mot. Peut-on l’employer dans une expression?
penser à utiliser l’élément de vocabulaire dans une phrase à l’oralCela vient avec la pratique. Forcez-vous à l’utiliser au début et petit à petit les mots viendront naturellement!

Conseil #4: ACCEPTER

Pour apprendre l’anglais, il faut y passer du temps. Les personnes qui apprennent en quelques mois travaillent plusieurs heures par jour. Education First a édité un tableau du temps qu’il faut pour apprendre l’anglais. Je suis assez d’accord avec leurs estimations. Pour progresser du niveau A1 (notions d’anglais) à B2 (anglais intermédiaire), le niveau demandé aux Bac+5, il faut 650 heures.
Il est donc tout à fait possible d’apprendre l’anglais en 6 mois : si vous travaillez 4 heures par jour. Avec un travail à plein temps, des loisirs, une vie sociale… C’est impossible!

Je le vois avec mes apprenants, si nous ne nous mettons pas dans de bonnes dispositions psychologiques, nous n’y arriverons pas.

Aïe aïe aïe! Mais comment apprendre l’anglais quand on a un travail à plein temps dans ce cas? Acceptez que l’effort devra peut-être durer plusieurs années. Par exemple, si vous faites 1h30 tous les jours sauf le week-end, on atteint les 650heures en 2 ans. C’est déjà un peu plus envisageable non?

650 heures, cela représente…

4h / jour week-end compris sans vacances 6 mois
1h15 / jour les soirs de la semaine hors week-end2 ans
30 minutes tous les jours de la semaine + 2h chaque jour de week-end avec 5 semaines de congé sans anglais / an2 ans
1h30, 3 fois par semaine avec 5 semaines de congé sans anglais / an 3 ans
1h, 3 fois par semaine avec 5 semaines de congé sans anglais / an4 ans et demi

Ce tableau correspond à l’atteinte du niveau B2. Si ça vous semble trop difficile, vous pouvez peut-être baisser un peu vos attentes. C’est bien aussi le niveau B1! On l’atteint en moyenne en 450 heures.

C’est aussi parfaitement possible de ne pas avoir d’objectif de niveau ! Apprenez les concepts les uns après les autres en faisant de votre mieux, vous irez dans la bonne direction 🙂

Conseil #5: formuler un plan avec des étapes

Vous avez compris qu’il vous faudra travailler régulièrement pendant un moment pour beaucoup progresser. Mais par où commencer?

Il y a mille et une façon de travailler son anglais. Pourquoi ne pas tester les podcasts? Vous n’êtes pas obligé d’adopter la même routine tout au long de votre progression. Dans tous les cas, je vous conseille de vous fixer des objectifs clairs et des étapes.

procéder par étapes

Quelques idées d’objectifs

Si vous n’êtes pas très bon, il vous est impossible de regarder des vidéos. Si vous essayez, cela sera beaucoup trop difficile et décourageant. Commencez par prendre des cours en groupe ou des cours particuliers pour vous remettre à niveau et reprendre les bases.

Ensuite, vous travaillez en autonomie et vous vous fixez l’objectif de lire un livre par mois correspondant à votre niveau (il existe des livres prévus spécialement pour les apprenants). Tout en vérifiant certains mots de vocabulaire et certaines règles de grammaire sur internet!

Puis, vous choisissez d’être davantage guidé et vous décidez de suivre les leçons Gymglish pendant 6 mois. Vous travaillerez votre compréhension écrite et orale et vos connaissances en grammaire et en vocabulaire.

les étapes pour apprendre l'anglais quand on est adulte

Cela fait un moment que vous n’avez pas travaillé votre expression ! Alors vous décidez de tenir un journal intime en anglais. Pour l’oral, vous participez à des language coffee toutes les deux semaines grâce au site Meetup!

Les années suivantes

Vous avez peur de faire fausse route, alors pour faire le point, vous reprenez des cours d’anglais collectifs ou particuliers.

Maintenant, c’est l’oral qui pêche le plus. Vous décidez de partir à l’étranger et d’en profiter pour faire des rencontres et parler le plus possible. Dans 3mois, destination Malte! En attendant, vous apprenez 20 mots utiles par semaine. Et à Malte, l’objectif sera de sociabiliser le plus possible!

C’est bon, dans une conversation, vous comprenez l’anglais. Mais les vidéos c’est encore difficile. Il est temps d’utiliser les séries. Vous décidez de vous challenger avec votre série préférée. Comme vous la connaissez déjà, on enlève les sous-titres. Fixez-vous l’objectif d’apprendre 5 nouveaux mots par épisode à écrire dans votre liste de vocabulaire.

apprendre l'anglais pour un adulte est un long chemin

Pour travailler différemment, vous vous fixez l’objectif d’obtenir un examen. Par exemple, Le First Certificate in English qui valide le niveau B2. Vous achetez un livre de préparation. Objectif : étudier 2 chapitres par mois!

Voilà! C’était mes 5 premiers conseils pour apprendre l’anglais quand on est adulte. Bon travail et surtout, bon amusement!

Consultez les autres articles pour découvrir des cas clients, mes conseils pour apprendre l’anglais, des règles de grammaire ou des listes thématiques de vocabulaire!

Pour avoir davantage d’information sur les cours d’anglais c’est par ici 🙂

Apprendre l’anglais avec les citations

J’ai toujours bien aimé les citations. Ce sont des petits textes plein de sens, souvent poétiques ou humoristiques qui peuvent servir d’inspiration quand nous avons besoin de courage ou de direction. Chaque mois, je choisis une citation (‘quote’, ou ‘quotation’ en anglais) à vous partager dans la newsletter. Dans cet article, les citations sont expliquées!… Lire la suite Apprendre l’anglais avec les citations

Les 10 films de Noël à regarder en anglais

Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news, inscrivez-vous à la Newsletter Help! Mon Anglais Pour moi, le plaisir des vacances de Noël, c’est aussi les après-midis cocooning avec un bon chocolat chaud préparé avec du vrai chocolat, un plaid confortable et tout doux et un film de Noël bien cheesy… Découvrez ma sélection… Lire la suite Les 10 films de Noël à regarder en anglais

Raconter une histoire au passé – le discours indirect

Quand mes apprenants me racontent une histoire qui leur est arrivée, ils ont souvent de la difficulté avec le discours indirect. En effet, on ne peut pas utiliser ‘aujourd’hui’, ‘demain’, ‘dans deux jours’ etc. quand on raconte une histoire au passé. Savez-vous comment traduire ces expressions? Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news,… Lire la suite Raconter une histoire au passé – le discours indirect

Cas client

Élodie

Élodie m’a contactée car elle souhaitait reprendre les bases en anglais. Elle était du niveau « faux débutant ». Elle est propriétaire d’un magasin de vêtements et accueille parfois des clients non francophones. Élodie souhaitait surtout reprendre l’anglais pour elle, pour son plaisir et pour ses voyages à l’étranger.

Les appréhensions

C’était très stressant pour elle de communiquer en anglais. Pendant les premières minutes de nos séances, je lui demandais en anglais comment elle allait, ce qu’elle avait fait le week-end précédent. Dès qu’elle ne me comprenait pas, elle me le disait en français et me demandait des explications. Je ne pouvais pas envisager une immersion immédiate avec Élodie. Il fallait commencer doucement.

Les débuts

Nous avons étudié des situations liées au voyage pour commencer. On apprenait des phrases utiles pour commander au restaurant, commenter son assiette, demander quelque chose au serveur… Cela nous permettait d’apprendre du vocabulaire thématique, d’étudier des points de grammaire (Can I… ? / Could you… ?), de travailler la prononciation. Surtout, ça nous permettait de pratiquer l’anglais oral à l’aide de sketch. C’était moins impressionnant qu’une conversation, et davantage guidé.

Élodie a adoré étudier les situations liées à son métier. Elle a appris du vocabulaire avancé (‘sequins’ = paillettes, ‘a studded purse’ = un sac à main à clous). Nous nous sommes bien amusées pendant les sketches client/vendeur.

De fil en aiguille

Petit à petit, Je donnais les consignes en anglais pour un exercice ou deux. Puis nous avons essayé de faire une immersion pendant une demi-heure avec des tâches simples sans utiliser le français. Nous avons progressé vers l’immersion complète par étapes. Ça fait maintenant plusieurs mois que la totalité de la séance est faite en anglais. Élodie se débrouille très bien !

Quand un mot n’est pas compris, je lui explique avec des mots simples, ou je lui montre sur Google Image. Évidemment, quand nous travaillons sur des points compliqués, je réexplique parfois en français à la fin du cours pour éviter toute confusion. Mais ça n’arrive pas souvent 😊 Bravo Élodie !

Consultez les autres articles pour découvrir d’autres cas clients, mes conseils pour apprendre l’anglais, des règles de grammaire ou des listes thématiques de vocabulaire!

Pour avoir davantage d’information sur les cours d’anglais c’est par ici 🙂

20 mots et expressions pour regarder Walking Dead en anglais

Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news, inscrivez-vous à la Newsletter Help! Mon Anglais La dernière saison de Walking Dead vient de sortir aux Etats-Unis. En cette occasion, je vous présente les 20 mots et expressions anglophones qui reviennent tout le temps dans Walking Dead! 1. To go south OK parfois, ‘go south’… Lire la suite 20 mots et expressions pour regarder Walking Dead en anglais

Le développement personnel en anglais

Le développement personnel est de plus en plus populaire! Nous réfléchissons au sens de notre vie, et cherchons des outils pour nous améliorer en tant qu’individu et développer notre sagesse. Ce genre de lecture se veut accessible et utilise beaucoup de métaphores très imagées pour parler au plus grand nombre. En cela, le développement personnel… Lire la suite Le développement personnel en anglais

Non classé

Be used to, get used to, used to

Quelle est la différence entre ‘be used to’, ‘get used to’ et ‘used to’ et comment sont-ils utilisés?

La différence de sens entre ‘used to’, ‘be used to’, ‘get used to’

1.Used to est utilisé pour parler d’une action ou une situation au passé qui n’est plus d’actualité aujourd’hui. ‘Used to’ s’utilise seulement pour parler du passé.

You know, I used to smoke. Tu sais, je fumais avant (maintenant je ne fume plus).

I used to have a beautiful cottage in the country. Avant, j’avais une très belle maison à la campagne (plus maintenant).

2. Be used to / get used to sont utilisés quand on veut dire que quelque chose est ou devient normal, familier, habituel. Vous pourriez traduire ‘be used to’ par ‘être habitué’ et ‘get used to’ par ‘shabituer’

I’m used to working on Sundays. Je suis habituée à travailler le dimanche.

I’m getting used to my new guitare. Je m’habitue à ma nouvelle guitare.

La différence dans la forme de ‘used to’, ‘be used to’, ‘get used to’

1.Used to est toujours suivi d’une base verbale (par exemple ‘eat’, ‘do’, ‘run’)

I used to go to school by bike.

I used to drink soda every day.

I used to visit my aunt every weekend.

Vous ne le trouverez que sous ces 3 formes:

AFFIRMATIFNEGATIFINTERROGATION
I used to smokeI didn’t use to smokeDid you use to smoke?
Je fumais avant.Je ne fumais pas avant.Est-ce que tu fumais avant?

2. Be used to et get used to sont suivis d’un nom ou d’un verbe en -ing

I’m used to this software.

I’m used to using this software.

Dans les expressions ‘be used to et ‘get used to’, vous pouvez conjuguer les verbes ‘be‘ et ‘get‘ au temps dont vous avez besoin.

ExemplesTraductions
I am used to this software (present simple)Je suis habituée à ce logiciel.
I’m getting used to this software (present ing)Je suis entrain de m’habituer à ce logiciel.
I got used to this software. (past simple)Je m’habituais à ce logiciel.
I was used to this software (past simple)J’étais habituée à ce logiciel.
Is it difficult to get used to this software? (infinitive)Est-ce que c’est difficile de s’habituer à ce logiciel?

Voilà, j’espère que c’était clair!

Guess who: Harry Potter

Si je vous donne quelques mots pour vous faire penser à un personnage, sauriez-vous le retrouver? Cette semaine, j’ai essayé de vous faire deviner des personnages de Harry Potter sur les réseaux sociaux. Voici les réponses ! Attention, spoiler. Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news, inscrivez-vous à la Newsletter Help! Mon Anglais… Lire la suite Guess who: Harry Potter

11 tongue twisters to have a laugh!

Vous avez certainement déjà appris un virelangue, ces phrases en français pour s’entrainer à mieux articuler. Mon préféré : « Un chasseur suisse sachant chasser sans son chien serge est un bon chasseur suisse ».En anglais, on les appelle des ‘tongue twisters’. Amusez-vous avec ces 11 tongue twisters! Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news,… Lire la suite 11 tongue twisters to have a laugh!

Apprendre l’anglais avec des podcasts gratuits!

Sur internet, on trouve beaucoup de podcasts gratuits pour apprendre l’anglais. Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news, inscrivez-vous à la Newsletter Help! Mon Anglais Pour les débutants Ce n’est pas exactement un podcast, mais pour les débutants, je conseille la section English My Way de la BBC. Il s’agit d’une série d’activités… Lire la suite Apprendre l’anglais avec des podcasts gratuits!

Vocabulaire

Vocabulaire des tâches administratives en anglais

Ce mois-ci, je dois compléter un formulaire pour rendre compte de mon activité d’organisme de formation de l’année 2021. C’est un travail assez pénible qui demande de réorganiser mes données comptables. Pour être très honnête, ça me casse les pieds! Et en plus, pour beaucoup, c’est l’heure de la déclaration d’impôt! Dans cet article, vous trouverez du vocabulaire pour parler des tâches administratives ainsi que ma sélection d’association d’idées, pas du tout subjective.

les tâches administratives en anglais

Vocabulaire des tâches administratives en anglais

Mots et expressions en anglaisSignifications en français
paperwork les papiers, la paperasse
paper clutterde la paperasse qui s’accumule, mal organisée
pay your taxes payer ses impôts
fill out your tax returnremplir sa déclaration d’impôt
pay up your debtrembourser sa dette
late payment fineune amende sur les paiements en retard
sort the mailtrier le courrier
do your accounts faire ses comptes
schedule an appointmentplanifier un rendez-vous
store informationconserver des données
update your contact informationmettre à jour ses coordonnées
check accounts vérifier ses comptes
to keep track of your expensesgarder une trace de ses dépenses
to throw awayjeter, se débarrasser de
to computecalculer

Vocabulaire des tâches administratives en anglais : Collocation avec ‘paperwork’

Quand vous étudiez un nouveau mot de vocabulaire, n’oubliez pas d’étudier ses collocations. Il s’agit des autres mots avec lequel il est souvent utilisé. Plutôt que d’apprendre ‘argent’. Apprenez tout de suite ‘gagner de l’argent’, ‘devoir de l’argent’, ‘avoir de l’argent’, vous irez plus vite! Les colocations avec paperwork:

Collocations avec ‘paperwork’Significations en français
get through the paperworkfinir la paperasse, venir à bout de la paperasse
a stack/ a pile of paperworkun tas, une pile de papiers, de paperasse
make progress on paperwork
I’m not making any progress on this paperwork!
avancer dans la paperasse
Je n’avance pas dans la paperasse!
hand in the paperwork (on time)rendre, remettre la paperasse dans les temps
submit the paperworksoumettre, remettre la paperasse
send the paperworkenvoyer la paperasse
complete/ fill out the paperworkremplir, compléter la paperasse (probablement formulaires ici)
file the paperworkdéposer la paperasse (pour une demande officielle)
the necessary paperwork for (the visa, the application…la paperasse nécessaire pour (le visa, la candidature…)

Le site wordreference.com propose un outil de recherche des colocations.

Administrative assistant or secretary?

Le terme ‘secrétaire’ ou ‘secretary‘ en anglais est de plus en plus souvent connoté négativement. Aujourd’hui, il vaut mieux employer le terme ‘administrative assistant‘ pour ne pas risquer d’offenser votre interlocuteur. Pour en savoir plus, écoutez cet interview de Lynn Peril, l’autrice de Swimming in the Steno Pool: A Retro Guide to Making It in the Office qui retrace l’histoire de la profession de secrétaire. L’interview est disponible en podcast et la transcription est également publié sur le site. Parfait pour pratiquer votre compréhension orale!

Vous avez peut-être déjà entendu en anglais PA pour Personal Assistant ou EA pour Executive Assistant. Ces professions correspondent à des postes d’assistant de direction.

la paperasse des tâches administratives : le décrire en anglais

Vocabulaire des tâches administratives en anglais : les fournitures de bureau

Mots ou expressions en anglaisSignifications en français
office supplies/ stationeryles fournitures de bureau
a paperclip un trombone
a stapler une agrafeuse
a pencil un crayon
a folder un dossier, une pochette
a highlighter un feutre fluorescent
a labelune étiquette
a calculatorune calculette

Quand vous cherchez du vocabulaire pour des objets précis qui peuvent être achetés, allez sur le site e-commerce d’un magasin anglophone!

Ma sélection de mots complètement subjective !

Mots ou expressions en anglaisSignifications en français
procrastinate procrastiner
be in a bad mood être de mauvaise humeur
a burdenun fardeau
tedious workune tâche fastidieuse
It is not my core business ce n’est pas mon cœur de métier
put off some tasks reporter, repousser certaines tâches
not move an inchne pas avancer d’un centimètre
I am weighed down with paperworkLa paperasse me pèse, je me sens accablée à cause de la paperasse
drag your feet traîner des pieds
wait until the last minuteattendre jusqu’à la dernière minute
a shredderun destructeur de document
to shred a filedéchiqueter un dossier
to start over recommencer

Prenez des cours d’anglais avec Help! Mon Anglais pour travailler votre oral. Les formations certifiantes sont éligibles au CPF! Prendre des cours d’anglais

Pourquoi faut-il se méfier des dictionnaires de traduction?

Je préviens souvent mes élèves de se méfier des dictionnaires de traduction. Bien sûr, il faut les utiliser quand on veut enrichir son vocabulaire ou quand on ne sait pas comment traduire une idée. Mais il faut les utiliser intelligemment et aller voir plus loin quand c’est nécessaire pour éviter les contresens! Pour recevoir des… Lire la suite Pourquoi faut-il se méfier des dictionnaires de traduction?

Saint Patrick’s day

Le 17 mars dernier, on fêtait la Saint Patrick à travers le monde (Saint Patrick’s day or Saint Paddy’s day). Que symbolise la Saint Patrick et comment une fête religieuse est-elle devenue si festive? La consommation mondiale de Guinness triple le jour de la Saint Patrick d’après le National Geographic (de 5.5 à 13 millions… Lire la suite Saint Patrick’s day

‘Something old, something new, something borrowed, something blue’

Avez-vous déjà entendu parler de cet adage récité à la mariée dans les mariages anglo-saxons? Pour recevoir des mini cours, anecdotes et les news, inscrivez-vous à la Newsletter Help! Mon Anglais Une tradition anglo-saxonne dicte à la mariée d’inclure dans sa tenue ou de porter avec elle quelque chose de neuf (new), vieux (old), emprunté… Lire la suite ‘Something old, something new, something borrowed, something blue’